Compte-rendu de l’intervention de Saïd Chaaya sur la franc-maçonnerie dans le Bilad el Sham au 19e siècle : Quel impact sur le Christianisme et l’Islam ?

Les travaux de Saïd Chaaya portent sur l’influence de la franc-maçonnerie dans le Bilad el Sham au XIXème siècle, et son impact sur le Christianisme et l’Islam.

Retraçant le parcours de missionnaires protestants débarqués sur les terres libanaises à la faveur des grandes réformes libérales de 1840 et 1861 qui posent les bases d’un système politique où sont reconnus l’égalité entre les confessions historiques (chrétiens druses, maronites, et musulmans), Saïd met en lumière les changements intervenus à la faveur de ces arrivées : généralisation de l’enseignement, favorisation de la mixité sociale, révolution linguistique à travers la diffusion de l’arabe, reconnaissance de l’œcuménisme au niveau étatique, diffusion de la science moderne, notamment par la vulgarisation des thèses de Darwin par Thomas Huxley, enfin acculturation des idées de la révolution française qui s’observe dans l’autonomie accordée par l’Empire à la région du Mont Liban.

En observant la présence de franc-maçons issus des loges écossaises dans ce corps de missionnaires et sa relative expansion dans l’élite de l’Empire Ottoman à partir de la création de la loge Palestine en 1861, Saïd souligne le rôle moteur de ce corps et de ces idéaux dans le changement observé dans la région.

Ludovic Bertina


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.